g¨¹m¨¹ş kolye Usine fabrication savons Ambroiserico EMSPAC - Notre actualités , nos promotions
Votre panier | (0)

Livraison offerte dès 55 euros d'achat

ACTUALITÉ EMSPAC

La saponification à chaud

Pourquoi le choix de la saponification à chaud s'impose

Tout savoir sur la saponification à chaud....

Pour la fabrication du savon de toilette

Autrefois, pour préparer le savon, on employait exclusiment de l'huile d'olive. Il y eut même des ordonnances officielles pour prohiber toute autre matière première pouvant abaisser la qualité du savon.

Aujourd'hui, on mélange souvent à l'huile d'olive, de l'huile d'arachide, ou on la substitue par des mélanges d'huile d'arachide, de coprah, de palmiste et de coco (ces dernières huiles sont recherchées car elles donnent des savons "qui moussent").

LA SAPONIFICATION A CHAUD - METHODE MARSEILLE AU CHAUDRON

Les huiles végétales sont mélangée peu à peu à une lessive bouillante de soude caustique.

L'empatâge se produit, c'est à dire qu'une mousse monte à la suface du mélange. Il faut alors modérer le feu pour éviter tout débordement. Le mélange continue à bouillir à feu doux pendant plusieurs heures.

Un pâte bien liée est obtnue ainsi. Mais ce n'est pas encore du savons car les acides gras ne sont pas encore satués par la soude et le mélange est encore très aqueux.

Le relargage, c'est indispensable : le relargage permet un premier raffinage pour éliminer l'eau en excès et surtout les restes de soude caustiques (alcali). On obtient ainsi, un sabon sans risque d'utilisation pour la peau.

Le coulage en mise : deux jours suffisent habituellement à la parfaite solidification du savon. On le découpe et on les place sur des séchoirs à l'air libre où la surface durcit et blanchit : c'est alors qu'est apposée la marque de fabrique sur chaque savon.

Tout savoir sur la saponification à froid....

Les savons sont simplement préparés par un mélange à froid des matières grasses et de soude caustique, avec pour inconvéniant, l'obtention de produits qui contiennent des résidus de soude caustiques car le RELARGAGE n'est pas employé.

Ainsi un trop fort alcali (soude caustique) provoque sur le savon, la formation d’efflorescences de soude carbonatée à l’air ; au contraire, la présence de matières grasses non saponifiées produit un rapide rancissement des savons qui en outre moussent difficilement et n’ont pas les propriétés détersives normales.

Les savonniers d’antan préconisaient l’utilisation des ces savons à froid, comme savons de ménage car pouvant être néfaste pour la peau. 

Mentions légales Dixionline : Création de sites Montpellier